La signature du PRSE Nouvelle-Aquitaine © DREAL NA
Article/Interview

Le Plan Régional Santé Environnement Nouvelle-Aquitaine est signé

Le 11 juillet 2017, à Angoulême (Charente), le Plan Régional Santé Environnement Nouvelle-Aquitaine a été signé par Michel Laforcade, directeur général de l’Agence Régionale de Santé, Françoise Jeanson, Déléguée à la santé à la Région Nouvelle-Aquitaine et Pierre Dartout, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine. L’occasion d’un temps fort qui a réuni près de 160 personnes. Décliné en 5 axes stratégiques, la feuille de route définit, pour les cinq prochaines années 21 actions et 55 mesures concrètes.

Porté conjointement par le Préfet de Région, l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine et la Région Nouvelle-Aquitaine et co-construit avec pas moins de 450 acteurs locaux de la santé environnementale, le PRSEPRSEPlan Régional Santé Environnement Nouvelle-Aquitaine repose sur 21 actions issues de priorités nationales adaptées aux réalités territoriales et régionales, aux priorités régionales de santé publique, ainsi qu’aux attentes et perceptions des habitants de Nouvelle-Aquitaine. Une élaboration qui aura duré un an.

C’est ainsi qu’arrive au premier plan l’application de mesures sur les pesticides, les risques émergents et ceux qui progressent, avec notamment : une stratégie de réduction des expositions aux pesticides suivie de la promotion d’un environnement favorable à la santé notamment dans l’aménagement et la conception des lieux de vie, l’amélioration de la qualité de l’eau potable et l’accès à une alimentation saine et durable ainsi que la protection des femmes enceintes, des jeunes enfants face aux substances chimiques dans leur environnement. Le cinquième axe vise à permettre aux citoyens d’être acteurs de leur santé.

Un vaste programme qui prend en compte de nouveaux risques émergents comme la progression du moustique-tigre, la question des perturbateurs endocriniens ou encore des nanomatériaux. Et qui passera aussi par le développement de la formation en santé-environnement pour les médecins et les professionnels paramédicaux, par la sensibilisation de la population à la question de l’influence de l’environnement sur leur état de santé et par la diffusion des bons gestes à adopter pour en limiter l’impact.

Pas moins de 6 millions d’euros seront consacrés à ce plan, soit 1,2 millions par an entre 2017 et 2021.

www.nouvelle-aquitaine.fr/toutes-actualites/

www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr