Autres

« Pas de perturbateurs endocriniens dans nos assiettes » : un blog pour interpeller

Publié le 16 Avril 2021
A+ A-
La page d’accueil du blog © AMLP

Face à la menace des perturbateurs endocriniens et à la pression des lobbies, l’association Alerte des Médecins contre les Pesticides regroupant des praticiens de toute la France, a créé un blog. En collaboration avec l’association européenne HEAL (basée à Bruxelles), cet outil d’information vise faire avancer les choses sur la question des perturbateurs endocriniens.

« Pourquoi un blog consacré aux P.E. ? L’essentiel n’a-t-il pas été dit sur leurs dangers, sur la nécessité d’une protection européenne donc d’une réglementation ? En ces temps de crise sanitaire, il nous parait nécessaire de revenir sur ce que l’on sait, et de regarder sans détour ce qu’on laisse faire » : voici en quelques mots l’objectif de ce blog hébergé par Mediapart et ouvert en avril 2020. L’Alerte des médecins sur les pesticides, qui regroupe des professionnels de santé dont le but est d’utiliser les données scientifiques disponibles, afin d’impulser des politiques de réparation (reconnaissance des maladies professionnelles) et de prévention face aux risques sanitaires et environnementaux des pesticides a co-signé ce blog avec l’Alliance européenne pour la santé et l’environnement (Health and Environment Alliance, HEAL). Cette alliance rassemble plus de 80 organisations membres à travers l’Europe – professionnels/elles de santé, centres de recherches, caisses d’assurance maladie à but non lucratif, ligues de cancer, associations environnementales… – œuvrant de concert à la promotion d’une action européenne ambitieuse au service de la santé environnementale.

Le sujet ? Les perturbateurs endocriniens sont omniprésents dans notre quotidien (plastiques, cosmétiques, pesticides, produits pharmaceutiques, alimentation, emballages…) et s’il n’y a plus de doute sur leur contribution à certaines maladies (obésité, diabète, problèmes de reproduction, cancers…), les réglementations semblent bien lentes à émerger ou à s’appliquer face aux dangers qu’ils représentent. Le blog est un appel aux députés européens, élus, états, pour protéger les citoyens.
Trois articles ont pour l’instant été publiés : « Perturbateurs endocriniens : le niveau de protection européen est-il illusoire ? » qui rappelle l’historique des alertes de chercheurs et cliniciens spécialisés dans l’étude du système hormonal, et les failles de la réglementation des perturbateurs endocriniens. Un deuxième billet, « Extension du domaine de l’anti-précaution », fait un état des lieux des différentes règlementations européennes et détaille le mécanisme des « extensions administratives » sur certaines molécules. Le troisième, « Pesticides : marchandages en coulisses », dénonce le cas du Mancozèbe, fongicide utilisé principalement pour traiter le mildiou, reconnu comme pouvant provoquer de graves troubles reproductifs. L’article se termine par un appel afin de demander de soutenir son non-renouvellement.

Une prochaine publication est prévue en avril 2021. « Il s’agit d’un travail d’enquête sur un aspect de la perturbation endocrinienne, l’axe thyroïdien. Avec deux questions : comment est évaluée la perturbation thyroïdienne dans chacun de ces dossiers ? La création d’une catégorie de P.E. suspectés (ne remplissant pas tous les critères de la définition actuelle, mais prévue par le règlement de 2018) n’est-elle pas justifiée par la faiblesse des études fournies par les industriels et par l’inadaptation des tests règlementaires ? » résume le Docteur Perinaud, fondateur de l’AMLP.

www.alerte-medecins-pesticides.fr
www.env-health.org
blogs.mediapart.fr/pas-de-perturbateurs-endocriniens-dans-nos-assiettes

Les articles suivants peuvent vous intéresser