Une approche de la santé environnementale par des ateliers cuisine-santé

Cap Santé Social, dans les Landes, sensibilise depuis 2010 des publics divers aux enjeux de santé environnement. C’est notamment par un concept original autour de la santé environnementale en cuisine que Christine Denibaud les aborde. Les ateliers « Une alimentation plus saine pour nos bambins » ne sont ni un cours de cuisine ni un cours de diététique : on y parle bien sûr d’alimentation et de recettes mais aussi et surtout d’étiquettes, de labels, de prévention, de substances nocives et de solutions. Une autre façon de parler « cuisine ».

Après un parcours de conseillère en économie sociale et familiale, de formatrice pour adulte, de coordinatrice d’actions santé, déléguée à la tutelle pour des familles en grande difficulté sociale et éducative ou en situation de handicap, Christine Denibaud a créé sa propre structure, Cap Santé Social, en 2010. Basée à Uza dans le département des Landes, cette entreprise qui fait partie de la coopérative multi-activités Co-actions, propose des formations et animations champ de la prévention santé.

« Je travaille sur des questions de santé dans les domaines de la petite enfance et de la parentalité. L’idée forte est d’accompagner le public dans ses modes de vie et sur différents thèmes de santé environnementale. L’alimentation est bien sûr un pilier, c’est une certaine culture de l’hygiène de vie que je transmets. Je suis personnellement engagée et sensibilisée aux liens entre santé et environnement depuis plus de 10 ans, c’est un champ que j’ai donc toujours intégré dans mon action éducative », explique Christine Denibaud.

Ses propositions se déclinent sous différentes formes de pédagogie : formations, ateliers pratiques, conférence, théâtre forum, groupes de paroles avec divers publics, adultes ou enfants… Le leitmotiv de Christine Denibaud : « Toute personne est en capacité de développer ses connaissances. Mais le sait-elle ? Je propose une approche dynamique en plaçant le participant au cœur du dispositif et à travers des outils favorisant la circulation de la parole : le bénéficiaire est ainsi actif dans l’analyse de sa pratique » précise-t-elle.

Des ateliers cuisine santé-environnement

Avec toutes mes expériences passées, j’ai tissé au fil des ans un réseau de partenaires assez large, précisément dans le milieu de la petite enfance. Depuis 2016 notamment, mes actions sont cofinancées par la Caisse d’Allocations Familiales des Landes dans le cadre du Réseau d’Ecoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents (REAAPREAAPRéseau d’Ecoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents).

« En 2017, j’ai répondu à une campagne de l’Agence Régionale Santé Nouvelle-Aquitaine qui ciblait les parents et les professionnels de la petite enfance. J’ai proposé deux approches : un atelier de cuisine de 3h30 et un atelier de prévention de 2h30. Au total, ce sont 36 ateliers de 8 à 10 participants qui seront mis en place en 2018 à la fois dans les Réseaux d’Assistantes Maternelles, les centres de loisir, les crèches, le centre social, auprès des professionnels de la petite enfance mais aussi des parents. »

Les ateliers sont conçus pour être une porte d’entrée, une première approche pour prendre conscience de ses comportements alimentaires et acquérir de nouveaux réflexes plus favorables à sa santé. Donner les clés de compréhension sur le lien santé et environnement, faire interpréter des labels et comprendre ce que les logos veulent dire, proposer des alternatives simples à mettre en place : en bref, mieux faire ses courses sans avoir besoin d’une loupe, ni d’une licence de chimie et tout en respectant les budgets !

Et pour les ateliers de cuisine, Christine propose la préparation de repas pour les tout-petits : on y parle de mode de cuisson, de contenants alimentaires, de substances indésirables, de la manière de les repérer et de les éviter…