Autres

Vers un 4ème Plan Régional Santé Environnement en 2022

Publié le 10 Décembre 2021
A+ A-
La Semaine régionale santé-environnement du 15 au 19 novembre 2021 a commencé par un webinaire sur un bilan du PRSE NA @ Graine Nouvelle-Aquitaine

Le premier webinaire de la semaine régionale de la Santé-environnement s’est tenu lundi 15 novembre. Il était consacré au bilan du PRSE Nouvelle-Aquitaine, et aux enjeux du prochain PRSE, qui se doit d’adapter les orientations nationales aux spécificités du territoire en s’appuyant sur des partenariats locaux. Quelques pistes ont été dévoilées.

Les acteurs de l’ensemble du territoire français se retrouvent donc une nouvelle fois confrontés à l’objectif de transposer efficacement des orientations nationales en actions locales concrètes. « La phase de construction du futur PRSE est lancée », a annoncé en ouverture Fabienne Buccio, Préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, avant de préciser que « le PRSE précédent a fédéré 500 acteurs sur le territoire, se démarquant ainsi par le nombre. Les pilotes de plan se laissent encore l’année 2022 pour ajuster les actions au plus près des besoins. ».

Françoise Jeanson, Vice-présidente, Déléguée à la Santé et à la Silver Economie au Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine a souligné que la feuille de route s’inscrira dans une optique « une seule santé » (One Health) qui fait partie des grands axes du PNSE 4, avec un colloque One Health prévu en 2022.

Pascal Schuermans – Adjoint du bureau santé environnement au Ministère de la transition écologique- a ensuite présenté les grandes lignes du 4e Plan national santé environnement, lancé en mai dernier « Un environnement, une santé ».

« La crise Covid a souligné le lien entre santé et environnement » a-t-il précisé « 3 nouvelles maladies infectieuses sur 5 sont d’origine animale. Mieux comprendre les émergences infectieuses fait partie des grandes orientations, avec une feuille de route de prévention des zoonoses animales et alimentaires dans une optique « une seule santé » (One Health) ».

Des focus sur quelques actions ont ensuite été présentés : des étiquettes « toxiscore » (sur le principe de l’affichage « nutriscore »), le service numérique Recosanté, le site 1000 premiers jours ainsi que la plateforme d’échanges de bonnes pratiques « territoire engagé pour mon environnement » détaillée par Christophe Sabot du Cerema.

Côté financier, les pilotes du PRSE ont évoqué leurs différents postes de dépenses. L’ARS NA a communiqué son trio de tête : le déploiement des EIS, les actions de lutte contre l’ambroisie, suivis par les actions de sensibilisation des enfants. La DREAL et la région ont, quant à elles, détaillé leurs différents dispositifs financiers, appels à projets et A.M.I.

Trois outils au service des territoires ont enfin été mis en valeur : le site des Acteurs et Actions en Santé-environnement, l’Observatoire Régional en Santé-Environnement (ORSE) et le dispositif du Contrat Local de Santé (CLS) de la ville de Poitiers.

Véronique Billaud, directrice adjointe de l’ARS, a conclu ce premier webinaire en se réjouissant qu’une prise de conscience est désormais actée, en précisant que « Nous avons désormais le défi du changement d’échelle : en valorisant les acteurs et l’essaimage par la diffusion ».

Le webinaire ainsi que les 4 autres qui ont suivi dans la semaine sont disponibles en replay ici : www.nouvelle-aquitaine.prse.fr

www.inserm.fr/actualite
recosante
www.1000-premiers-jours.fr
territoire-environnement-sante.fr

Les articles suivants peuvent vous intéresser