Le Décibruit devient orange puis rouge lorsque le seuil critique sonore est atteint © GRAINE Aquitaine
Article/Interview

Le Décibruit : un outil pédagogique pour lutter contre le bruit

Le Décibruit, c’est une petite boîte qui mesure le bruit ambiant en continu et devient orange puis rouge lorsque le seuil critique sonore défini est atteint. Il déclenche alors une chanson choisie par l’utilisateur. Toutes les écoles qui l’ont testé l’ont adopté. En effet, il permet de réguler l’ambiance sonore dans les lieux clos et bruyants comme peuvent l’être les classes ou les cantines scolaires.

A l’initiative du projet, c’est une jeune femme, Anaïs Roy, directrice d’accueil collectif pour mineurs et périscolaire pendant une dizaine d’années, qui a décidé de ne plus vivre les nuisances sonores comme une fatalité. C’est évidemment sur le terrain qu’Anaïs a nourri sa réflexion en constatant les symptômes liés au bruit : baisse d’attention, excitation, fatigue auditive, concentration et vigilance diminuées, stress, nervosité, maux de tête, communication perturbée… Tous ces effets ne sont plus à démontrer, tant sur les enfants, les enseignants que sur le personnel. Suite à une formation CREAJEUNE organisée par l’ADIE de Bordeaux, elle a créé la société DECILA, qui porte le projet du Décibruit.

Le coté innovant de l’outil Décibruit, ce sont les différentes possibilités de réglage pour s’adapter au contexte d’utilisation. Par exemple, le temps de défilement du fichier audio, le choix d’inclure son propre fichier ou d’en créer un avec un slogan, le choix de l’utiliser avec ou sans le son, le choix de définir son programme de déclenchement etc. et bien d’autres possibilités encore. Car l’objet n’est que l’aboutissement d’un projet plus global.

« Lorsqu’une école est intéressée par l’acquisition d’un Décibruit, je propose une intervention. Cette boîte à mesurer le bruit ambiant ne suffit pas en elle-même, c’est un soutien pour accompagner la sensibilisation et le changement de comportement. Qu’est-ce qu’on fait quand le Décibruit devient orange, ou rouge ? Quelles actions peut-on mener pour un changement durable ? Il s’agit de prendre en compte les différents aspects du bruit en réfléchissant à la fois aux comportements individuels, à la culture du groupe et à l’aménagement de l’espace. Le but est que les enfants deviennent les ambassadeurs d’une nouvelle acoustique sonore pour leur école », souligne Anaïs Roy. On donne les clés pour que l’ensemble des équipes s’approprient l’outil et mettent en place des solutions pérennes. Cela peut prendre la forme d’actions différentes, que ce soit une charte, des slogans, des chansons personnalisées. Le Décibruit n’est pas un outil magique, c’est un soutien objectif pour accompagner le changement. » explique Anaïs Roy.

En 2017, trois écoles pilotes de Nouvelle-Aquitaine à Bruges et Bègles (Gironde) et à Saint-Pée-sur-Nivelle (Pyrénées-Atlantiques) ont installé un Décibruit dans une cantine, une salle d’activité ou une salle de classe. Parmi elles, deux municipalités ont décidé d’équiper d’autres structures de la ville (cantine, périscolaire). Le Décibruit coûte 169 euros. La demande s’intensifie. Une dizaine d’écoles sont aujourd’hui équipées. Anaïs Roy a également décidé de proposer l’outil dans les entreprises notamment celles équipées d’open space. Les signaux sont au vert pour essaimer en Nouvelle-Aquitaine ! Elle dit souvent : « Des solutions existent, la PREMIERE est de se sentir concerné! »

https://decilafr.wordpress.com/ 

https://www.facebook.com/decibruitbydecila/