Deux années sont nécessaires pour aboutir à un livre CD © Phil Castaza
Article/Interview

L’enseignante qui murmurait à l’oreille des enfants

Ils agacent, perturbent, déconcentrent, font mal aux tympans et usent petit à petit… Bien que faisant partie du quotidien d’une école, Florence Deyres, enseignante depuis 20 ans, a décidé de mener un combat contre les bruits, pour améliorer la qualité sonore de la classe et de son école. Une histoire qui a commencé par des chansons, puis s’est terminée par un spectacle avec une centaine d’enfants, devenant les ambassadeurs d’une nouvelle ambiance acoustique pour l’école.

« La pollution sonore est sous-estimée dans les écoles et même souvent vécue comme une fatalité. Pour ma part, je commençais à avoir les symptômes liés à cette nuisance : fatigue, stress, perte d’audition, et j’avais déjà mis en place des stratégies pour apaiser les sons. Je crois qu’il est possible d’éduquer au bruit au même titre que l’on éduque pour la santé » explique Florence Deyres, professeur des écoles dans les Landes. Alors quand la MGENMGENMutuelle Générale de l'Éducation Nationale cherche une école pilote dans le département pour mener un travail sur le bruit, le projet l’enthousiasme et c’est le déclic. Elle se lance dans l’écriture, invente 8 chansons pour faire passer des messages, crée des personnages, la petite Emma ou Décibel. Les Rois du silence lancent des défis pour combattre l’affreux Tintamarre et trouver des solutions drôles et efficaces qui diminuent le volume sonore à l’école et en dehors.

« Cette histoire est un outil qui s’adresse à tous les acteurs intervenant dans les temps de l’enfant, scolaire et périscolaire, de la cantine à la garderie. Il s’articule autour de plusieurs objectifs : sensibiliser les enfants et les adultes au problème du bruit à l’école, comprendre son incidence sur la santé de tous, l’oreille, les relations avec les autres et les apprentissages et trouver ensemble des solutions » énumère Florence Deyres. Ses amis artistes s’impliquent : l’un prend en charge le son (Stéphane Desplat), un autre les illustrations (Phil Castaza), un dernier les musiques (Erick Madesclair). Peu à peu, le projet dépasse largement l’idée de simples fiches techniques et d’outil pédagogique. Deux années seront nécessaires pour aboutir à un livre/disque intitulé On peut faire peur au bruit.

Mais l’aventure ne s’arrête pas là. La commune de Saint-Paul-lès-Dax, en partenariat étroit avec les personnels de l’Education Nationale s’en est inspirée dans le cadre de son projet éducatif territorial (PEDT). Tout au long de l’année scolaire 2016-2017, les enfants des 4 écoles de la commune ont préparé un spectacle. L’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine – délégation départementale des Landes s’engage dans ce projet qui implique les enfants, les parents mais aussi les équipes enseignantes et périscolaires et apporte un soutien financier. Au printemps 2017, une centaine d’enfants montent sur scène dans la salle Félix Arnaudin de Saint-Paul-lès-Dax, devant 500 spectateurs, pour présenter le fruit de leur travail. Chansons, costumes, mise en scène : le spectacle fait l’unanimité. Pour couronner le tout, l’une des chansons du spectacle Mets ta cantine en sourdine remporte le 1er prix pour la France, dans la catégorie école maternelle et élémentaire du concours européen « Les Sons de chez moi », organisé par l’association européenne d’acoustique, à l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation au bruit (26 avril 2017).

Pour se procurer le Livre/disque :
- en librairie à partir de l’ISBN 978-2-9558770-0-5
- sur la page Facebook : https://www.facebook.com/onpeutfairepeuraubruit/
- en contactant les auteurs : onpeutfairepeuraubruit@yahoo.com

https://www.facebook.com/onpeutfairepeuraubruit/

http://madesclair.free.fr