Favoriser la circulation des idées et la diffusion de nouvelles pratiques © Clairsienne
Article/Interview

Notre habitat est-il bon pour notre santé ?

Habiter n’est pas une activité sans conséquence ! Le logement présente de nombreuses sources de nuisances susceptibles d’influencer directement notre santé et d’impacter l’environnement. Dans le cadre de son événement « Pulsation.s », Clairsienne, entreprise sociale pour l’habitat du Groupe Action Logement, a organisé le 25 avril 2018 à Bordeaux son troisième colloque sur la santé et l’habitat, pour échanger et réfléchir collectivement sur la promotion d’un cadre de vie favorable à la santé.

« Le programme était ambitieux, nous nous sommes entourés d’experts en constituant un comité de pilotage dont l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine, le centre Artémis du CHU de Bordeaux, un pédiatre pneumologue, le cabinet OSE, Bordeaux Métropole et l’équipe de Clairsienne. Le but était d’apporter un éclairage sur les liens entre habitat et santé, un état des lieux des connaissances et de lancer une démarche collaborative pour que les choses progressent. La santé se confond avec la qualité de vie et s’inscrit au cœur des projets urbains : cela suppose un développement d’approches transversales et c’était bel et bien l’enjeu de ce colloque » explique Marion Bonte, directrice de projets collaboratifs au sein de Clairsienne.

Au total, une dizaine d’intervenants d’horizons différents sont venus décrypter ces liens directs entre polluants de l’air intérieur et maladies chroniques et faire part de nouvelles stratégies pour imaginer la ville de demain. Le matin, la priorité était donnée aux impacts des polluants domestiques sur la santé et aux solutions d’amélioration de la qualité de l’air intérieur. Des démarches Agenda 21Agenda 21Déclinaison concrète de l'Agenda 21 issu de la conférence de Rio en 1992, un agenda 21 offre un cadre de travail pour mettre en œuvre les concepts de développement durable, à différentes échelles : collectivité, établissement scolaire, famille, etc. ou RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises), comme certains témoignages l’ont illustré, peuvent irriguer des actions concrètes dans le domaine de l’habitat et des projets innovants. On citera comme exemple le projet pilote L.U.M.I (Lieu à Usages Multiples et Innovants), ensemble immobilier complexe développé par Clairsienne dans le futur quartier Bordeaux Euratlantique, qui a bénéficié d’un management intégré de la qualité de l’air de l’amont à l’aval.

L’après-midi, la parole était donnée aux urbanistes, paysagistes et bâtisseurs sur les enjeux d’un urbanisme favorable à la santé au 21ème siècle, les démarches d’Evaluation d’Impacts sur la Santé qui se développent de plus en plus, la place de la nature en ville, pour conclure sur une ouverture : comment collaborer et participer ensemble à une réflexion stratégique et transversale pour une ville favorable à la santé, inclusive et créative ? « Ce colloque a permis de rassembler plus de 150 personnes, acteurs du développement de l’espace urbain (collectivités locales, promoteurs, bailleurs sociaux…), les interventions ont été filmées et seront accessibles sur notre site. Un dessinateur imaginait en direct des croquis dans un esprit d’inventivité et d’impertinence, pour nourrir les débats. Notre fil conducteur était véritablement de favoriser la circulation des idées, l’éclosion et la diffusion de nouvelles pratiques » souligne Marion Bonte.

www.clairsienne-lemag.fr/agenda/pulsation-s-3-25-avril-2018-habitat-sante

www.clairsienne-lemag.fr/pulsation-s-3/pulsation-s-3-8-dessins

www.oqai.fr/userdata/documents/521_Guide_Qualitel.pdf