Petite enfance

Les assistantes maternelles sensibilisées aux enjeux de la qualité de l’air intérieur

Publié le 09 Aout 2019
A+ A-
Une journée axée sur la qualité de l’air intérieur © CD16

Si les assistantes maternelles n’ont pas d’obligations légales pour la surveillance de la qualité de l’air intérieur, elles n’en restent pas moins concernées par cet enjeu. Elles accueillent de très jeunes enfants à leur domicile, 6 à 8 heures par jour. Dans le cadre de l’accompagnement professionnel des assistantes maternelles, la Protection Maternelle et Infantile (PMI) du département de la Charente et le service de pneumologie du Centre Hospitalier d’Angoulême propose des journées de sensibilisation à la qualité de l’air intérieur.

La Protection Maternelle et Infantile (PMI), partenaire incontournable dans la vie professionnelle d’une assistante maternelle, intervient au moment de l’obtention ou du renouvellement de l’agrément mais est également force de proposition en ce qui concerne l’accompagnement professionnel. Annick Maza, responsable pédagogique de la formation des assistantes maternelles du service de la PMI du Département de la Charente, avait déjà intégré un module santé-environnement dans la formation initiale de 120 heures. Pour aller plus loin, elle a co-construit avec Isabelle Blanquart, conseillère médicale en santé environnement et infirmière du service de pneumologie du Centre Hospitalier d’Angoulême, une journée dédiée à la qualité de l’air intérieur et à la santé environnementale. Celle-ci, sur la base du volontariat, est un module complémentaire à la formation initiale.

« Le Département a également souhaité accompagner cette démarche pouvant être contraignante puisqu’il s’agit de s’absenter pendant une journée de travail. Il autorise la PMI de prendre en charge le coût de la garde de substitution, afin de favoriser l’implication des assistantes maternelles » explique Marylène Comba du Pôle santé publique et environnementale de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine.

La journée se déroule en deux temps :
– une partie théorique le matin pour sensibiliser les participantes aux enjeux de la qualité de l’air intérieur. Sont étudiés les sources de pollutions et d’allergies dans la maison, leurs modes d’action et leurs répercussions sur la santé.
– une partie pratique sous forme d’ateliers l’après-midi. Sont abordées la nocivité de certains produits du quotidien, les techniques d’éviction des polluants et des allergènes, les conditions de variation et de libération des polluants ainsi que la législation, les alternatives et notre capacité à agir sur notre environnement.

Ces formations se terminent en juin 2019. En 2 ans, ce sont 20 sessions programmées et 353 assistantes maternelles formées, soit un peu moins d’ ¼ des assistantes maternelles du département.

www.lacharente.fr/le-departement/les-actions-du-departement/sante/

Les articles suivants peuvent vous intéresser