Petite enfance

Poitiers : un programme pour chasser les perturbateurs endocriniens dans les crèches

Publié le 21 Février 2020
A+ A-
J’ai commencé une permanence au sein des 2 crèches familiales © Poitiers

Réduire l’exposition aux perturbateurs endocriniens dans les crèches de la ville, tel est le nouvel objectif de Poitiers, à travers un programme de sensibilisation dans le cadre de son Contrat Local de Santé. Rencontre avec Aude Thomet, chargée de mission au pôle santé du Centre Communal d’Action Sociale de Poitiers.

Comment a démarré cette démarche ?

Tout a commencé par un colloque en partenariat avec le CHU de Poitiers en novembre 2018. 72 agents (puéricultrices, éducateurs de jeunes enfants, auxiliaires de puériculture, infirmières puéricultrices, assistantes maternelles, assistantes d’accueil Petite Enfance, animateurs de relais petite enfance, psychologues, psychomotriciennes, agents de cuisine et agents d’entretien…) de la direction Petite enfance du Centre Communal d’Action Sociale de Poitiers y ont été sensibilisés aux risques liés aux perturbateurs endocriniens. En juin 2019, dans le cadre de la demi-journée annuelle de l’ensemble du personnel Petite enfance, rendue possible par la fermeture de tous les établissements, six ateliers de 20 personnes ont été proposés, dont l’un avait pour thème la sensibilisation aux P.E. 92 agents ont bénéficié de cette animation qui abordait des connaissances générales puis proposait des échanges de pratiques et d’expériences. Des exemples de situation fictifs en lien avec la petite enfance nous ont permis d’aborder les bons gestes pour réduire l’exposition des enfants et des agents aux polluants, adaptés aux différentes structures (publiques ou à domicile). Les fiches de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine Les bons gestes à adopter étaient distribuées à chacun en fin d’atelier.

Aujourd’hui, de quelle manière continuez-vous cette acculturation ?

A la suite de cette sensibilisation collective, un plan plus spécifique de réduction de l’exposition aux polluants dans les milieux de la Petite enfance a été établi. Je me suis inspirée du programme Safe-li mené actuellement par l’Agence Alicse sur une crèche de Châtellerault, auquel je participe avec l’accord de l’ARS. J’ai commencé une permanence au sein des 2 crèches familiales pour les 24 assistantes maternelles qui exercent à domicile, où nous abordons 4 thèmes : le nettoyage, le change et les cosmétiques, les jouets et les contenants alimentaires. Nous discutons en petit groupe pendant ¾ d’heure. Nous abordons une seule thématique par atelier, ce qui permet d’aller dans le détail, de lever les doutes et de transmettre concrètement les bons gestes aux équipes. Réduire l’exposition aux perturbateurs endocriniens passe parfois par des réflexes simples, c’est le message que je fais passer.

D’autres initiatives ont également émergé dans un cadre plus global ?

Absolument ! Au fur et à mesure que nos marchés arrivent à échéance, nous intégrons, quand c’est possible, des clauses d’éco-conditionnalité : de la vaisselle sans P.E. (biberons en verre, vaisselle en inox, verre ou porcelaine), du linge pour enfant avec un certains nombre d’écolabels…. Nous avons réduit le nombre de produits ménagers de 20  à 6, changé les cosmétiques et lorsque de nouveaux meubles arrivent, ils passent plusieurs semaines à l’air libre dans un entrepôt, le temps que les substances supposées néfastes s’évaporent. Une vraie dynamique commune aux services financier/petite enfance/bâtiment/action sociale santé s’est installée. Nous avons 11 crèches collectives, l’idée est bien sûr de déployer cette sensibilisation à l’ensemble des crèches.

territoire-environnement-sante.fr
www.poitiers.fr/
www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/strategie-regionale-en-sante-environnementale-autour-de-la-petite-enfance-et-votre-sante
http://www.santeenvironnement-nouvelleaquitaine.fr/petite-enfance/

Les articles suivants peuvent vous intéresser