Petite enfance

Sages-femmes formées à la santé environnementale : quelles actions mener ensuite ?

Publié le 05 Aout 2016
A+ A-
La découverte des ateliers nesting a été un point fort©Polyclinique Navarre

Corinne Morales, coordinatrice des sages femmes au sein de la Polyclinique de Navarre et coordinatrice du réseau Périnat aquitain pour le territoire Béarn et Soule, a suivi les 3 journées de sensibilisation sur la santé environnementale proposées par l’Agence Régionale de Santé Aquitaine Limousin Poitou-Charentes en mai 2015. Comment concevoir, formaliser et adapter, ensuite, de nouveaux modèles dans son établissement, qui accueille 1700 bébés par an ? Avec son équipe, elle a mis en place des actions spécifiques et changé les manières de faire… Retour d’expérience avec Corinne Morales.

La thématique santé-environnement a-t-elle été une découverte pour vous ?

Au sein de la Polyclinique, nous avions déjà conscience que l’environnement est un déterminant essentiel de la santé de la maman et du bébé, pendant la grossesse, à la maternité et au retour à domicile. Une réflexion avait déjà commencé : la suppression des mallettes maternité contenant des produits peu respectueux de la santé, un partenariat avec le C2DS pour la mise en place d’une éco-charte d’achats ou encore des ateliers de sensibilisation à l’environnement sonore avec le Groupe d’Animation Musicale. Mais on ne savait pas par quoi commencer ou même avec qui aller plus loin dans notre démarche.

Que vous a apporté cette formation ?

L’apport de connaissances et d’information, avec des bases scientifiques et épidémiologiques. Mais la formation était orientée non pas sur l’idée d’apporter des réponses uniques mais plutôt de donner matière à réflexion. Et des outils pratiques, pédagogiques pour pouvoir diffuser et partager cette information. La découverte des ateliers Nesting a été un point fort, par exemple. Huit salariés de la Polyclinique ont  participé à ces ateliers, ce qui a permis l’émergence d’un champ de réflexion sur nos pratiques. Globalement, nous avons pu ouvrir le dialogue et commencer à mettre en place de petits changements, des actions simples et peu onéreuses.

De quels changements s’agit–il ?

Nous avons commencé un travail avec notre prestataire de nettoyage pour développer le bio-nettoyage vapeur, remplacé 4 produits d’entretien par des produits moins nocifs pour la santé (vitre, dégraissant, gel WC, produit pour inox) ; et une réflexion est en cours sur les cosmétiques pour bébé. Deux sages-femmes ont décidé de suivre la formation pour devenir animatrices d’ateliers Nesting et nous avons répondu à un appel à projet de l’Agence Régionale de Santé Aquitaine Limousin Poitou-Charentes « Hôpital Hors les murs ». Dans ce cadre, 24 ateliers Nesting seront proposés à partir de l’été 2016, dont 12 délocalisés (écoles d’infirmières, d’auxiliaires de puéricultrice, associations, centres sociaux…). L’action sera reconduite en 2017. Ces ateliers sont destinés à la fois aux futures ou jeunes mamans mais aussi aux professionnels de la maternité et aux futurs professionnels de la périnatalité. Nous avançons étape par étape… en essayant de sensibiliser l’ensemble du personnel pour qu’il puisse, à son tour, délivrer l’information aux patients.

http://www.cliniquedenavarre.com

http://www.projetnesting.fr/

Les articles suivants peuvent vous intéresser