Un programme d'éducation pour la santé environnementale  périnatale peut-il modifier les habitudes de consommation @ CHU Poitiers
Article/Interview

Poitiers : quand chercheurs et acteurs de terrain travaillent ensemble sur les perturbateurs endocriniens

Un projet de recherche interventionnelle en santé publique sur la question des perturbateurs endocriniens s’est mis en place dans l’ex-Poitou-Charentes. Fin 2016, une étude doit commencer auprès de 170 femmes enceintes. Marion Albouy-Llaty, maître de conférences en épidémiologie et prévention à l’Université de Poitiers et praticienne au Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers, coordonne une première étude, dans le cadre du dispositif « DisPRoSe ».

Tout d’abord, qu’est-ce que DisPRoSeDisPRoSeDispositif Partenarial de Recherche interventionnelle en Promotion de la Santé Environnementale ?

DisPRoSeDisPRoSeDispositif Partenarial de Recherche interventionnelle en Promotion de la Santé Environnementale est un dispositif partenarial de recherche interventionnellerecherche interventionnelleElle peut être définie comme l’utilisation de méthodes scientifiques pour développer des connaissances concernant les interventions, les programmes et les politiques (concernant la santé ou tout autre domaine) qui visent à modifier la distribution des facteurs de risque des maladies ou des déterminants sociaux, culturels et environnementaux de la santé dans une population. Ces interventions peuvent être des stratégies, politiques publiques, programmes, événements ou activités selon le niveau de gouvernance auquel elles sont associées (source : « Pour une science des solutions : la recherche interventionnelle en santé des populations », L. Potvin, E. Di Ruggiero, J.A. Shoveller, <em>La Santé en action n° 425</em>, septembre 2013). en promotion de la santé environnementale, qui réfléchit à la mise en œuvre et l’évaluation de programmes et politiques susceptibles d’avoir un effet positif sur les déterminants de la santé dans une population. Il est composé d’acteurs de terrain, de chercheurs et de décideurs institutionnels. DisPRoSeDisPRoSeDispositif Partenarial de Recherche interventionnelle en Promotion de la Santé Environnementale s’inscrit dans une perspective interdisciplinaire de santé publique, associant des compétences scientifiques, psychosociales, épidémiologiques, sociologiques et économiques. C’est une façon de travailler novatrice, tant sur la méthode que sur le sujet. A ce jour, peu de programmes en recherche interventionnellerecherche interventionnelleElle peut être définie comme l’utilisation de méthodes scientifiques pour développer des connaissances concernant les interventions, les programmes et les politiques (concernant la santé ou tout autre domaine) qui visent à modifier la distribution des facteurs de risque des maladies ou des déterminants sociaux, culturels et environnementaux de la santé dans une population. Ces interventions peuvent être des stratégies, politiques publiques, programmes, événements ou activités selon le niveau de gouvernance auquel elles sont associées (source : « Pour une science des solutions : la recherche interventionnelle en santé des populations », L. Potvin, E. Di Ruggiero, J.A. Shoveller, <em>La Santé en action n° 425</em>, septembre 2013). traitent de la santé environnementale.

Un premier projet baptisé PREVEDPREVEDpregnancy, prevention, endocrine disruptor (traduction : grossesse, prévention, perturbateurs endocriniens) est initié par DisPRoSeDisPRoSeDispositif Partenarial de Recherche interventionnelle en Promotion de la Santé Environnementale, quel est ce projet ?

Cette première étude PREVEDPREVEDpregnancy, prevention, endocrine disruptor (traduction : grossesse, prévention, perturbateurs endocriniens) a été initiée et financée par la Fondation de France. Elle rassemble plusieurs acteurs institutionnels et acteurs de terrain* ainsi que les chercheurs de l’axe Santé Environnementale, Perturbateurs endocriniens, EXposomeEXposomeL'exposome englobe toutes les expositions environnementales au cours de la vie (y compris les facteurs liés au mode de vie) dès la périoe prénatale, en sachant que contrairement au génome, l’exposome est une entité très variable et dynamique qui évolue tout au long de la durée de la vie de l’individu. (Source : Christopher P. Wild, Cancer Epidemiology, 2005). du Centre d’Investigation Clinique 1402-INSERMINSERMInstitut national de la santé et de la recherche médicale-CHU de Poitiers et des chercheurs en sciences sociales et en économie de la santé. Il s’agit d’évaluer l’impact d’une intervention d’éducation en santé environnementale, sur la modification des habitudes de consommation et sur la perception du risque lié aux perturbateurs endocriniens auprès d’une population de femmes enceintes.

Quelle est l’hypothèse de recherche sur cette étude ?

La grossesse est une période de forte vulnérabilité sur laquelle les interventions de prévention doivent se concentrer. On sait aujourd’hui qu’une exposition aux perturbateurs endocriniens peut avoir des effets non seulement sur la mère et l’enfant mais aussi sur sa descendance. Un programme d’éducation pour la santé environnementale périnatale peut-il modifier les habitudes de consommation et la perception du risque lié à une exposition prénatale aux perturbateurs endocriniens ? C’est l’hypothèse de recherche. Par ailleurs, le fait de contextualiser cette sensibilisation dans le logement pédagogique, L’atelier du 19 à Poitiers, permettrait d’améliorer le changement de comportement et servirait également de prétexte pour sensibiliser d’autres acteurs (professionnels de la périnatalité, entourage, quartier, …) : c’est la deuxième hypothèse.

Où en est l’élaboration du projet ?

Le projet a débuté il y a maintenant 2 ans. Nous avons développé le questionnaire de perception des risques liés aux perturbateurs endocriniens. Le recrutement de l’étude devrait démarrer fin 2016 auprès d’une cohorte de 170 femmes enceintes qui seront suivies pendant toute leur grossesse et jusqu’à un an après.

* Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine, DREALDREALDirection Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement Nouvelle-Aquitaine, Mutualité Française Poitou-Charentes, IREPSIREPSInstance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé Poitou-Charentes, GRAINE Poitou-Charentes, Conseil départemental de la Vienne, Protection Maternelle Infantile (PMIPMIProtection Maternelle Infantile).