Amélie Bodin, responsable pédagogique au CPIE des Pays Creusois ©CPIE des Pays Creusois
Article/Interview

Ambroisie : le plan de lutte limousin mise sur la responsabilité de chacun

Bords de routes ou de cours d’eau, zones de cultures, terrains vacants, chantiers de construction : l’ambroisie, plante dont les émissions de pollens font augmenter chaque année les cas d’allergies, s’adapte à tous les terrains et est véhiculée en grande partie par l’homme. En ex-Limousin, l’Agence Régionale de Santé a sollicité l’Observatoire des Plantes Exotiques Envahissantes pour mettre en œuvre un plan de lutte et intervenir auprès de tous les acteurs concernés par l’ambroisie, en progression sur le territoire.

L’Observatoire des Plantes Exotiques Envahissantes du Limousin est animé par trois structures départementales : deux CPIECPIECentre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement, le CPIE des Pays Creusois, le CPIE de la Corrèze et la FDGDON Haute-Vienne. Tous trois partagent les mêmes objectifs d’amélioration de la connaissance sur les départements (inventaires), d’accompagnement des collectivités et des particuliers (gestion et connaissance) et de relais départemental.

Pour contenir l’impact de l’ambroisie et sa progression, l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine a missionné l’Observatoire pour animer un plan de lutte impliquant l’ensemble des acteurs concernés. Outre la surveillance, en collaboration avec le Conservatoire Botanique National du Massif Central, une campagne de prévention a été mise en place par les 3 structures, pour savoir identifier les plantes en question et connaître les moyens d’y faire face. « En juin, nous profitons de la journée internationale de lutte contre l’ambroisie pour proposer des conférences grand public sur ce thème. A cette époque de l’année, la plante est suffisamment développée pour être reconnaissable. Elle n’a pas encore commencé sa floraison et c’est à ce moment-là qu’elle doit être détruite, afin d’éviter toute dissémination des grains de pollen », précise Amélie Bodin, responsable pédagogique et chargée de projet plantes exotiques envahissantes au CPIECPIECentre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement des Pays Creusois.

D’autres actions de sensibilisation sont menées auprès de personnels du corps médical (pharmaciens, médecins, allergologues). Un partenariat a été mis en place avec la Chambre d’agriculture pour former les conseillers agricoles à l’accompagnement d’agriculteurs trouvant de l’ambroisie sur leurs parcelles. Il s’agit de les conseiller dans leur pratique vis-à-vis de la plante. « Depuis 5 ans, nous avons également formé la majorité des agents communaux, les techniciens du département et les gestionnaires de la RN145. L’idée est vraiment de sensibiliser l’ensemble des acteurs concernés » souligne Amélie Bodin. Des dépliants ont été réalisés sur l’ambroisie et la Berce du Caucase (cette dernière est représentée sur la photo ci-dessus) également dangereuse pour la santé, et qui peut provoquer de graves brûlures.

www.plantes-exotiques-envahissantes-limousin.fr

www.cpiepayscreusois.com

www.cpiecorreze.com

www.plantes-exotiques-envahissantes-limousin.fr/index.php?option=com_contact&view=contact&id=3&Itemid=120

www.fredon-limousin.fr

Conservatoires Botaniques Nationaux :

Massif Central : www.cbnmc.fr

Sud Atlantique : www.ofsa.fr