Sols, nature, jardins

Sèvres-Anxaumont, commune exemplaire de la charte Terre Saine

Publié le 20 Octobre 2017
A+ A-
C'est en partie grâce à cette communication que les changements de pratiques ont été bien acceptés © FREDON P-Ch

La commune de Sèvres-Anxaumont dans la Vienne est engagée depuis 2010 dans la charte Terre Saine. Ce dispositif promeut les bonnes pratiques pour la réduction des pesticides en zones non agricoles et invite les collectivités à participer à la démarche de préservation d’un environnement sain. Les actions entreprises lui ont permis de décrocher son « deuxième papillon » en mai 2017. Quelles étapes la commune a-t-elle franchies pour l’obtenir ?

« En 2014, nous avons réalisé un plan d’entretien communal avec le soutien de la Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles Poitou-Charentes. Nous avons arrêté les produits phyto la même année sur les espaces de voiries et sur les cimetières, l’année suivante. Nous avons obtenu notre premier papillon en novembre 2015. C’est une démarche de progrès » explique Nicole Merle, maire de la Ville de Sèvres-Anxaumont.

Ainsi à Sèvres, on a adopté un plan de gestion différenciée, formé les agents communaux aux alternatives aux pesticides et mis en place des outils d’information à destination des administrés. « C’est le résultat d’un travail collectif, souligne Frank Ouvrard de la FREDON Poitou-Charentes. Lorsque nous avons réalisé un audit des pratiques et des espaces, nous avons travaillé en trinômes (élus, agents et FREDON) afin de voir les possibilités d’amélioration des entretiens. C’est aussi cette collaboration qui a porté ses fruits. »

En parallèle, la commune a mené de nombreuses actions à destination des habitants pour expliquer le changement de physionomie : trottoirs végétalisés, espaces moins souvent tondus, cimetières enherbés… « La commune de Sèvres a proposé une réunion publique au préalable et de nombreux panneaux et bulletins municipaux ont été créés. C’est en partie grâce à cette communication que les changements de pratiques ont été bien acceptés par la population » estime Frank Ouvrard.

« C’est une démarche à long terme, il a d’abord fallu repenser les aménagements, les plantations, s’équiper de nouveaux outils et dans un même temps renforcer les actions de sensibilisation auprès des habitants pour expliquer les bienfaits sur la santé humaine et l’environnement de la suppression des phytosanitaires. En se passant peu à peu de ces produits, les herbes sauvages sont revenues. Il s’agit donc de porter un autre regard sur cette nature en ville. Nous avons également proposé un atelier « jardinage au naturel » avec le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement du Seuil du Poitou. L’objectif est également de faire prendre conscience à chaque habitant qu’il peut agir de même dans son espace privé et repenser peu à peu l’aménagement de son jardin » explique Hervé Philippot, conseiller municipal en charge de l’environnement

www.terresaine-poitou-charentes.fr

www.sevresanxaumont.fr

www.fredonpc.fr

Les articles suivants peuvent vous intéresser