Extrait des fiches pratiques © Cap Sciences
Article/Interview

Vous êtes enseignant et vous cherchez un outil pour un projet pédagogique sur le moustique tigre ?

Un kit pédagogique « Le moustique tigre est en Gironde » vous attend à Cap Sciences. Il vient d’être testé par 23 classes de la Gironde. Ce programme destiné aux enseignants propose une approche ludique pour sensibiliser les élèves du cycle 3 aux mesures préventives de lutte contre la prolifération de cet insecte, vecteur de maladies. C’est une co-production Cap sciences et Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine. Explications avec Nicolas Barret, ‎expert en médiation scientifique au sein de Cap Sciences.

Quels sont les objectifs de ce projet ?

En Gironde, le moustique-tigre représente un risque émergent de transmission vectorielle. A la demande de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine, nous avons élaboré ce programme qui vise à construire des connaissances que les élèves du cycle 3 (du CM1 à la 6ème) puissent réinvestir au quotidien. Il privilégie une participation active pour favoriser l’appropriation de gestes simples qui permettent de limiter l’expansion et la densité de population de cet insecte. Il s’agit aussi de créer des dynamiques d’échanges, familiales ou même de quartier. Les activités abordent la question du cycle biologique, des risques sanitaires mais on apprend aussi à imaginer une campagne de communication dans son quartier…

Que trouve-t-on dans le kit pédagogique ?

Nous avons travaillé en étroite collaboration avec l’ARSARSAgence Régionale de Santé, le Centre National d’Expertise sur les Vecteurs (CNEV) de Montpellier et les enseignants détachés de Cap Sciences, en cohérence avec les objectifs du programme scolaire, notamment par une approche transdisciplinaire. Le kit est composé d’un manuel, d’un guide pour les enseignants, d’une clé USB avec des vidéos, des fiches pratiques – pour fabriquer par exemple un piège pondoir – et des supports qui sont autant d’outils de connaissance.

Comment allez-vous déployer ce dispositif ?

Depuis mai 2017, plus de 600 enfants dans vingt-trois classes de 15 écoles girondines ont expérimenté ce projet pilote. Avec l’appui du Rectorat de Bordeaux, engagé dans une convention avec l’ARSARSAgence Régionale de Santé, et de la Direction des services départementaux de l’éducation nationale de Gironde, nous avons ciblé les écoles des communes où le moustique-tigre est présent et actif (communes qui longent notamment les autoroutes comme Langon, La Brède ou La Réole). Une évaluation va nous permettre de réajuster les contenus pédagogiques si besoin. A la rentrée 2017, une formation auprès des enseignants doit être inscrite dans le plan académique de formation, pour familiariser les enseignants à cette thématique. Le projet vise à être déployé très largement, la lutte contre la prolifération du moustique passant par une sensibilisation de tous les citoyens…

www.cap-sciences.net/vous-etes/espace-enseignants/moustique-tigre-gironde
www.cnev.fr