Air extérieur

« À l’école sans voiture » : le challenge inter-école de la mobilité

Publié le 27 Mars 2020
A+ A-
1500 élèves ont été mobilisés lors des premiers challenges © Bordeaux Métropole

En partenariat avec l’agence d’urbanisme A’urba, dans le cadre de la charte des mobilités et à l’occasion de la semaine de la mobilité, Bordeaux Métropole expérimente depuis 2018 le projet « À l’école sans voiture ». Ce challenge inter-écoles est testé auprès de six établissements scolaires et devrait progressivement s’étendre à l’ensemble des communes du territoire.

« Plus de 1500 élèves ont été mobilisés lors des premiers challenges, avec en moyenne 26 % de report modal, c’est-à-dire d’élèves qui sont allés à l’école autrement qu’en voiture » précise Emilie Aumont, chef du Centre Marketing au sein de Bordeaux Métropole. L’idée de ce challenge de la mobilité est d’encourager les parents et enfants à adopter un mode de transport doux pour le trajet école-maison et ainsi diminuer l’impact des déplacements sur la pollution atmosphérique.

L’objectif est d’impliquer toutes les classes et de défendre son école. Le challenge a pour l’instant été testé auprès de six écoles de la métropole bordelaise, à Bordeaux, Blanquefort, Bruges, Eysines, Le Bouscat et Saint-Aubin-de-Médoc. Certaines écoles ont bénéficié d’actions de mobilisation dans le cadre du dispositif métropolitain Les Juniors du Développement Durable ; d’autres ont travaillé sur la conception d’affiches sur les questions de pollution et de mobilité. La Ville de Bègles a fermé la rue du 11 novembre desservant l’école élémentaire Gambetta aux heures d’entrée et de sortie d’école. Saint-Aubin-de-Médoc a utilisé son Vélobus, dispositif de transport scolaire à vélo, qui existe depuis douze ans.

Une remise des trophées est organisée afin de valoriser le plus fort report modal et l’école qui obtient le plus de participants. A Bordeaux, ville lauréate de la première édition où certaines habitudes sont déjà en place, 90% des enfants ont des pratiques de mobilité durable le jour du challenge ; un exemple à suivre ! « Pour la prochaine édition le 26 mai 2020, les écoles déjà impliquées seront à nouveau invitées à participer au challenge et nous souhaitons mobiliser de nouvelles écoles, notamment sur la rive droite de la Garonne » souligne Emilie Aumont.

www.aurba.org/wp-content/

www.aurba.org

www.bordeaux-metropole.fr

Les articles suivants peuvent vous intéresser