Air extérieur

Mille-Pattes : près de 600 écoliers concernés en Aquitaine

Publié le 17 Avril 2015
A+ A-
Alexandra Pamies, à l’origine du projet « Réseau Mille Pattes » © M. Dubourg

Le Réseau Mille-Pattes vient de fusionner avec le CREPAQ, l’occasion de faire un point sur le fonctionnement et le bilan de ce dispositif de mobilité douce pour les trajets scolaires. Rencontre avec Alexandra Pamies, à l’origine du projet.

« Créé par des parents d’élèves girondins en 2008, le Réseau Mille-Pattes a pour but de rassembler, soutenir et initier la mise en place de dispositifs de pédibus, de vélobus et des actions d’éducation en faveur de l’éco-mobilité », explique Alexandra Pamies. Mais qu’est-ce qu’un pédibus ? C’est tout simplement un circuit pédestre de ramassage scolaire pour les enfants. Véritable système d’entraide, il est basé sur la participation volontaire de parents d’élèves ou d’accompagnateurs bénévoles. Le pédibus ou le vélobus, est un bus … sans bus. A vélo, à pied, c’est une solution pour lutter contre la pollution et rendre la vie quotidienne des enfants plus agréable. Pas de moteur, mais à tour de rôle des parents qui encadrent un itinéraire sécurisé, des arrêts, un horaire précis… Les enfants peuvent ainsi se rendre à l’école et en revenir sous surveillance, sans danger et sans polluer, tout en tissant des liens et en pratiquant une activité physique. Les parents portent des gilets fluorescents siglés d’un mille-pattes, l’insecte fétiche de cette démarche et guident les enfants à pied ou à vélo sur le chemin de l’école.

Ce réseau s’est construit au fil des ans et met aujourd’hui à disposition un panel d’outils de communication (site internet, plaquettes), de méthodologie et de fonctionnement (gestion de planning informatisé), du matériel (brassards, ponchos, panneaux, stickers…), ainsi qu’un encadrement juridique. « Un des freins récurrents était la question de la responsabilité. Nous avons trouvé la solution en souscrivant à une assurance qui couvre les accompagnateurs en cas de problème », souligne Alexandra. Le réseau s’est même étoffé d’un site de covoiturage scolaire gratuit, exclusivement réservé aux parents d’élèves et au personnel scolaire allant vers un même établissement www.tamenesmespotes.org.

A ce jour, on compte en Aquitaine 61 dispositifs accompagnés par le réseau, c’est-à-dire près de 600 enfants concernés et 480 parents mobilisés avec en Gironde 30 sections locales et 16 associations (centres de loisirs, associations de parents d’élèves…). Le succès grandissant, le site internet créé en 2009 a été ouvert à l’échelle nationale en 2011 ;  d’autres régions peuvent désormais utiliser la plateforme logistique avec un espace dédié à leur pédibus et bénéficier d’une vitrine et d’un outil de gestion informatisé des plannings pour toutes les familles.

Chaque année, des opérations de communication sont organisées pour promouvoir le concept : plusieurs ânibus (pédibus accompagné d’un âne) en 2014, sur l’éco-quartier de Ginko, à Lormont, Talence, Mérignac ou encore à Mios et bientôt une opération pilote intitulée « Rue pour enfants » à Mérignac et à Bordeaux.

En janvier 2014, le Réseau Mille-Pattes avait délégué à l’association CREPAQ la gestion opérationnelle de la démarche Pédibus/Vélobus en Aquitaine. Au 1er janvier 2015, les deux associations ont fusionné. Le Réseau Mille-Pattes est ainsi devenu un dispositif du CREPAQ, son fonctionnement et sa structure restent inchangés.

www.reseaumillepattes.org

www.facebook.com/reseau.mille.pattes

www.tamenesmespotes.org

https://www.youtube.com/watch?v=UujhbIQV8V8

 

 

Les articles suivants peuvent vous intéresser