Le pôle maternité accueille entre 1500 et 1700 naissances chaque année © CH Niort
Article/Interview

Grossesse et santé environnementale, la maternité de Niort s’engage

Sous l’impulsion de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine, le Pôle Femme–mère–enfant de l’hôpital de Niort (Deux-Sèvres) a consacré une journée de novembre 2017 à la sensibilisation en santé environnementale, animée par le Dr Isabelle Farbos de l’association Habitat Santé Environnement. Explications avec Isabelle Jean, cadre au sein de la maternité du CH de Niort.

« Pas un jour ne passe sans que l’on entende parler de perturbateurs endocriniens ou de substances toxiques. Nous sommes de plus en plus sollicités par les femmes enceintes et les jeunes parents, qui s’interrogent souvent sur les gestes du quotidien à adopter aux différentes étapes de la grossesse et de la parentalité. Nous sommes bien conscients d’être un vecteur de prévention, sans être nécessairement à la pointe de la connaissance scientifique. L’organisation de cette journée de sensibilisation s’inscrit dans une dynamique installée dans notre service, dans un but d’amélioration de l’environnement des futurs parents. Nous avons profité de l’expérience menée en Aquitaine par l’Agence Régionale de Santé, dans le cadre de la Stratégie Régionale de prévention et promotion de la santé environnementale priorité femmes enceintes et petite enfance pour la dupliquer dans notre maternité », explique Isabelle Jean, cadre de la maternité du Centre Hospitalier de Niort. Ce pôle accueille chaque année entre 1 500 et 1 700 naissances et réunit 300 agents.

La journée proposait une conférence d’Isabelle Farbos le matin. Docteur en génétique et biologie moléculaire, experte en santé environnementale à l’association HSEN, elle intervenait sur les risques liés à l’exposition des femmes enceintes, des bébés et des jeunes enfants à certains facteurs environnementaux. « Une intervention passionnante. Génétique, épigénétique et environnement : c’était important d’entendre tout cela et cette idée selon laquelle tout n’est pas inscrit dans la fatalité des gènes. On peut agir sur sa santé, voilà le message », résume Isabelle Jean. Une quarantaine de personnes a assisté à la conférence, tous secteurs de la maternité confondus.

L’après-midi, un diagnostic de terrain était mené dans les différents services : achats, logistique, pharmacie, services techniques, pédiatrie, stérilisation centrale, jusqu’aux cuisines. « Isabelle Farbos a pu aller à la découverte des méthodes et activités de l’ensemble de la maternité, qu’il s’agisse de matériel médical, de ménage, de cosmétiques ou encore d’espaces verts. A chaque fois, elle soulignait la mise en évidence des sources de polluants, les actions à mener dans l’établissement, pour la maison, la sensibilisation sur les bons gestes et messages destinés aux patients ».

Mais le projet ne s’arrête pas là. Le lendemain, l’éco-infirmière Céline Coupeau est venue animer un atelier Nesting auprès des personnels de maternité, pédiatrie, néonatologie. « Un atelier pratique sur les risques liés à la pollution environnementale, et qui donne les moyens d’agir pour garantir aux nouveau-nés un environnement plus sain. On y apprend à lire une étiquette, repérer les labels et les gestes du quotidien parfois oubliés comme aérer une pièce. L’objectif est de sensibiliser ensuite les parents qui eux-mêmes transmettront les bons gestes à leurs enfants. » Prochaine étape ? « Deux cadres de la maternité doivent être formés aux ateliers Nesting à l’automne, afin d’animer des ateliers au sein de la maternité pour les parents et futurs parents. »

www.ch-niort.fr/patients-visiteurs/nos-services/pole-femme-mere-enfant

https://hsen.org/

https://eco-infirmiere-celine-coupeau.fr/

www.projetnesting.fr

https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/strategie-regionale-en-sante-environnementale-autour-de-la-petite-enfance