La chambre a été inaugurée en janvier 2018 © GRAINE Aquitaine
Article/Interview

Angoulême : une chambre pédagogique pour éduquer en santé-environnement

Le pôle Femme-Mère-Enfant (FME) de la maternité d’Angoulême (Charente) a inauguré sa chambre pédagogique le 30 janvier 2018. Financée par l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine dans le cadre d’un appel à projet, elle est une première en France. Lieu d’échange, cette chambre de bébé permet à l’équipe de répondre aux préoccupations des futurs parents sur l’environnement du bébé.

Avec quelle lessive faut-il laver le linge du bébé ? Quelle peinture pour repeindre sa chambre ? Quels cosmétiques choisir ? Quels types de jouets privilégier ? Faut-il s’orienter vers des meubles neufs ou d’occasion ? Faut-il prévoir un babyphone?

C’est pour répondre à toutes ces questions, de plus en plus fréquentes au regard des articles de presse parfois anxiogènes sur les polluants de l’environnement intérieur, que l’équipe pédagogique de la maternité d’Angoulême a créé une chambre pédagogique. Cette chambre a pour principal objectif d’ouvrir un espace de réflexion aux futurs parents, grâce à l’animation d’ateliers de prévention (ateliers Nesting du WECFWECFWomen in Europe for a Common Future est un réseau international d'organisations féminines et environnementales qui met en œuvre des projets à l’échelle locale dans 50 pays et plaide au niveau mondial afin de garantir un environnement sain à toutes et à tous. L’antenne française WECF France a été créée en 2008.) autour des facteurs environnementaux susceptibles d’affecter la santé des enfants.

« Notre objectif est d’apporter des réponses, de privilégier le principe de précaution et non de faire peur », rassure Dominique Licaud, sage-femme coordinatrice en maïeutique formée aux ateliers Nesting. « Nous faisons le tour des substances toxiques susceptibles de favoriser les maladies chroniques et les troubles de la santé et nous proposons à chaque fois des alternatives. » Une dizaine de parents sont accueillis par atelier : au total à ce jour, déjà une soixantaine ont déjà été accueillis.

Des parents parfois déjà sensibilisés qui viennent se conforter dans leur démarche ou qui viennent avec des questions concrètes. « J’attendais cet atelier avant de commencer la rénovation de la chambre de mon bébé » avoue une future maman. Animés par deux sages femmes chaque deuxième mardi du mois, les ateliers Nesting vont voir leur nombre doubler l’année prochaine, en réponse à une demande toujours croissante.

www.ch-angouleme.fr
www.projetnesting.fr