505 élèves ont assisté aux représentations © CaféMusic
Article/Interview

I LOBE MUSIC : les enfants et adolescents Montois sensibilisés aux risques auditifs

Qu’est-ce que tu dis ? Les trois quarts des 15-30 ans ont déjà ressenti des troubles auditifs de type acouphènes, hyperacousie voire des signes de surdité. Les constats et les chiffres pleuvent sur les risques encourus face à une mauvaise exposition au son. A Mont-de-Marsan dans les Landes, le Café Music’ et l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine ont décidé de placer le mois de novembre 2017 sous le signe de la prévention des risques auditifs.

Chaque année, l’Association Montoise d’Animations Culturelles (AMAC) qui gère le Café Music’, met en place des actions de prévention des risques auditifs. Pour 2017, Didier Valdès, directeur de l’AMAC, en collaboration avec l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine, a décidé d’y consacrer tout le mois de novembre. L’idée ? « Créer un temps fort, faire le point sur les actions qui fonctionnent et les reproduire sur l’ensemble du département avec un contrat pluriannuel » précise Bernard Laylle, responsable du pôle santé publique et environnementale à la Délégation Départementale des Landes de l’ARSARSAgence Régionale de Santé.

Au programme de I LOBE MUSIC ou l’amour du Son :

- deux expositions interactives, animées par l’équipe du Café Music’ lors de la venue des scolaires :  Encore plus fort de la Délégation Départementale des Landes de l’ARSARSAgence Régionale de Santé et Santé auditive, rester à l’écoute de ses oreilles de la Mutualité Française Aquitaine.
- une tête acoustique, « prêtée par l’Agence Régionale de Santé Pays de Loire, conçue et fabriquée à l’École supérieure électronique de l’Ouest est équipée d’un logiciel de simulation auditive ; elle permet de se rendre compte des dommages sur l’oreille et de faire passer, par une approche pédagogique, deux gestes simples : régler le volume à la moitié du maximum du baladeur et limiter la durée d’écoute avec un casque et des écouteurs. Des conseils au plus proche des pratiques des jeunes. Mieux vaut ne pas s’endormir avec son baladeur sur les oreilles » précise Bernard Laylle.
- deux spectacles pédagogiques proposés par l’association périgourdine VIRUS : Yes Ouïe Can pour tout public en soirée est suivi d’un échange avec le Dr Benhaddouche-Benaouali, ORL au Centre Hospitalier Layné de Mont-de-Marsan puis ciblé vers les collèges et lycées le lendemain. Ouïe Chef se destine aux écoles élémentaires (cycle 3) de la ville. Pour accompagner la promotion des bonnes pratiques, des bouchons d’oreilles ont été distribués, en partenariat avec Agi-son et une session « bouchons d’oreilles moulés » avec Earcare a eu lieu pour les musiciens de la Rock Scool notamment.

« En ce qui concerne les représentations scolaires, « 505 élèves y ont assisté et nous avons dû refuser des classes » pointe Didier Valdés. Un succès dont peuvent se réjouir les partenaires du projet, certains qu’il est urgent de faire prendre conscience, dés le plus jeune âge, de la fragilité du capital auditif.

http://lecafemusic.com