Notre spécificité, c’est de travailler sur la pratique et en extérieur © L’Auringleta
Article/Interview

Moustique tigre : des ateliers pour le reconnaître et s’en prémunir

Comment anticiper et supprimer les lieux favorables à la reproduction du moustique tigre dans son jardin, comment s’en protéger et le reconnaître ? C’est l’objectif de l’atelier de sensibilisation que propose l’Auringleta, au sein de son jardin pédagogique situé à Fargues-de-Langon, devant le pôle technique du SICTOM du Sud Gironde. Rencontre avec Eva Vicente, responsable de l’association d’éducation à l’environnement.

Quel est le contexte de ce nouveau projet ?

L’année 2017 a été marquée par la progression de l’implantation du moustique tigre dans 12 nouvelles communes en plus des 30 déjà répertoriées essentiellement autour de la métropole bordelaise, du Bassin d’Arcachon et des communes proches de la Garonne et de la Dordogne. Dans le cadre d’une stratégie de mobilisation sociale de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine, nous avons répondu présent pour relayer cette information au plus grand nombre. Avant de lancer le projet, nous avons suivi une formation dispensée par Altopictus et l’ARSARSAgence Régionale de Santé, avec qui nous travaillons pour la première fois.

Comment déclinez-vous cet atelier de prévention ?

Nous proposons 10 animations de 2 heures, dont une moitié à destination du grand public au sein de notre jardin et l’autre au sein de collèges, où nous avons l’habitude d’intervenir. Pour les adultes, nous proposons des séances 5 samedis de septembre à novembre, période où le moustique est encore en activité.

Quelles sont les méthodes d’animation et les outils que vous utilisez ?

Notre spécificité, c’est de travailler sur la pratique et en extérieur. Pour les adultes, nous proposons 1 heure de théorie avec la visite du jardin dans lequel sont mises en place des actions exemplaires (récupérateur d’eau recouvert, coupelle avec du sable, arrosoir retourné…) mais aussi des erreurs. L’idée, c’est d’apporter des connaissances sur la protection personnelle, les maladies vectorielles, la reconnaissance du moustique et de faire en sorte que les participants s’approprient les bons gestes. Pour les collégiens, il s’agit du même contenu mais transmis de manière plus ludique. Nous avons conçu une malle pédagogique, avec des fiches, des figurines pour l’étape de reproduction, des moustiques tigres naturalisés, des pièges achetés sur les conseils de l’EIDEIDEtablissement Interdépartemental pour la Démoustication du Littoral Atlantique. pour expérimenter leur utilisation… Et puis nous adapterons les outils en fonction de ces premiers ateliers. L’idée est d’en programmer en début de saison prochaine, c’est-à-dire à partir de mai 2019.

http://auringleta.free.fr/

altopictus.fr

www.nouvelle-aquitaine.arsarsAgence Régionale de Santé.sante.fr/moustique-tigre-aedes-albopictus-et-lutte-anti-vectorielle

www.eidatlantique.eu

sictomsudgironde.fr